– La tonalité selon Kundera

Sur cette page vous trouverez un article autour de la méthode

« Apprendre le piano par les chansons »

Pour vous la procurer, CLIQUEZ ICI : cropped-couvpiano-paysage2png.png
 

L’écrivain tchèque Milan Kundera évoque la tonalité dans  « Le livre du rire et de l’oubli » :

« Voici ce que papa me racontait quand j’avais cinq ans : chaque tonalité est une petite cour royale. Le pouvoir y est exercé par le roi ( le premier degré) qui est flanqué de deux lieutenants ( le cinquième et le quatrième degré). Ils ont à leurs ordres quatre autres dignitaires dont chacun entretient une relation spéciale avec le roi et ses lieutenants. En outre, la cour héberge cinq autres notes qu’on appelle chromatiques. Elles occupent certainement une place de premier plan dans d’autres tonalités, mais elles ne sont ici qu’en invitées. »

Une jolie métaphore pour expliquer les degrés importants de l’échelle de la tonalité.

Au « royaume » de Do Majeur, le « roi » s’appelle Do (premier degré), les « lieutenants » sont Sol et Fa (cinquième et quatrième degré) et les quatre « dignitaires » se trouvent sur les touches blanches restantes de la gamme, soit Ré, Mi la et Si. Quant aux « invitées », ce sont  les touches noires du clavier. En Do majeur, elles ne s’invitent qu’occasionnellement mais attendent une prochaine modulation (changement de tonalité) pour jouer un rôle plus important !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s